Salies-de-Béarn

Salies-de-Béarn, cité du sel et station thermale

 

Le sel est  indissociable de Salies-de-Béarn tant il a façonné l’histoire,

l’organisation sociale, l’architecture et l’économie de la cité.

Dès l’âge du bronze, les hommes ont exploité le sel, présent dans différentes sources, 10 fois plus salées que l’eau de mer avec environ 300 g de sel par litre, de nombreux vestiges de poteries et de four attestent d’une présence ancienne .

La première mention écrite de l’existence de Salies-de-Béarn date du XIe siècle
Occultant cette antique période, les Salisiens ont préféré dater la découverte de l’Or Blanc, au haut Moyen-Age par la légende du Sanglier .

L’exploitation intensive et anarchique du sel, indispensable conservateur des aliments, à l’époque médiévale permet à Salies-de-Béarn d’avoir une économie prospère.

Aujourd’hui, les Thermes de Salies-de-Béarn accueillent essentiellement des curistes en rhumatologie, gynécologie et pédiatrie. Applications de cataplasme de boue, douche à jet, bain en eau thermale et séance de mobilisation en piscines thermales apportent un bénéfice médical démontré par des analyses scientifiques.

Fermer le menu
Défiler vers le haut